Aix les Bains, Savoie

1234567890

Les propriétaires parisiens contraints de brader leurs biens immobilier ?

Immobilier-Paris

Les prix de l’immobilier baissent à Paris ? C’est ce que laisse entendre la baisse des prix de mise en vente des appartements dans l’ancien en août qui affiche une baisse de 3,2 % par rapport à l’année dernière pour atteindre 9 216 € le m² en moyenne.

Le constat est le même dans tous les arrondissements de la capitale et encore plus vrai dans les quartiers réputés avec -5% dans le XVIème arrondissement.

Evidemment, il convient de tenir compte du fait qu’il s’agit des chiffres avant négociation mais cela donne tout de même un aperçu intéressant de la tendance baissière de l’immobilier à Paris.

Du côté des offices notariaux, on enregistre une diminution de 1,3% qui confirme la baisse puisque ces chiffres se situent au bout de la chaîne de la vente immobilière.

Acquéreur, c’est peut-être le moment rêvé de racheter pour ensuite louer votre appartement. Les taux d’emprunt sont bas et ne connaissent qu’une légère hausse ces derniers temps.

Il n’est pas improbable que la réforme de l’imposition sur les plus-values immobilières a pu jouer un rôle dans la volonté des détenteurs de résidences secondaires de vendre au plus vite leur bien et donc agir sur le prix.

Rappelons que le gouvernement à décider d’inciter les propriétaires à vendre pour donner un peu d’air frais au marché de l’immobilier avec une nouvelle taxation des plus-values. Ainsi, les plus-values vont subir un prélèvement de 19% (impôt sur le revenu) et 15,5% de prélèvements sociaux. L’exonération d’impôt sur le revenu passe de 30 ans de détention du bien à 22.

L’abattement sur l’impôt sur le revenu est de 6% pour chaque année de possession après la cinquième année et jusqu’à la vingt-et-unième puis de 4% pour la 22ème année.

Pour les prélèvements sociaux, 1,65% de la sixième à la vingt-et-unième année, 1,6% la vingt-deuxième année et 9 points à partir de la vingt-troisième. Après 30 ans, c’est « cadeau » ! Il y a donc de quoi agir sur les prix pour vendre son bien rapidement compte-tenu des avantages fiscaux qui représentent une soupape intéressante dans le cadre d’une négociation. Si cela ne suffit pas, Il est peut être temps de penser au viager.

LA mesure qui compte, c’est l’abattement supplémentaire de 25% pour les ventes réalisées entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014 qui motive positivement les propriétaires.

Articles en relation

  • Pas d'articles en relation

Commentez

required

required

optional